Adrienne Monnier : spéculation

« On ne se méfiera jamais assez de la spéculation. Ses principes ne sont pourtant pas tous mauvais ; il y a dedans des grains d’intelligence et de courage. Mais c’est pernicieux parce que le passé fait défaut. L’objet de spéculation n’a pas de passé (…) Risquerai-je cette comparaison : la spéculation c’est quelqu’un qui avale à grandes bouchées sans mâcher et qui vomit presque aussitôt. »

Adrienne Monnier, 1938, citée in Adrienne Monnier Éternelle Libraire, La Maison des Amis des Livres, Paris, 2010.

Cet article a 1 commentaire

  1. Maurice Hurni

    Une forme de désengendrement ?

Laisser un commentaire