Agamben: la langue

« Avant même la nécessité économique et le développement technologique, ce qui pousse les nations de la terre vers un unique destin commun c’est l’aliénation de l’être linguistique, le déracinement de chaque peuple de sa demeure vitale dans la langue. … La politique contemporaine est cet experimentum linguae dévastateur, qui désarticule et vide sur l’ensemble de la planète traditions et croyances, idéologies et religions, identités et communautés. »

Giorgio Agamben, Moyens sans fins, Rivages Poche, 1995.

Laisser un commentaire

Fermer le menu