Pessoa : exister, c’est se vêtir.

« Je me suis tellement dévêtu de mon être profond, que chez moi, exister c’est se vêtir ».

Fernando Pessoa, Fragments d’un voyage immobile, Rivages Poche, 1990, p. 107.

Laisser un commentaire

Fermer le menu