A. Suarès: l’aveuglement

« Voir n’est point commun. La vision est la conquête de la vie. On voit toujours, plus ou moins, comme on est. Le monde est plein d’aveugles aux yeux ouverts sous une taie ; en tout spectacle, c’est leur cornée qu’ils contemplent, et leur taie grise qu’ils saisissent. »

André Suarès, Voyage du Condottiere, Ed. Granit, 1986, p.9.

Laisser un commentaire