Maugham : sollicitude sadique

« Auprès de [Mrs Strickand], j’étais certain de trouver une oreille complaisante et des conseils judicieux. Mrs Strickand avait le don de sympathie, qualité charmante mais dont abusent souvent ceux qui ont conscience de la posséder. Pour un peu, ils se réjouiraient de l’infortune de leurs amis afin de pouvoir exercer leur dévouement. »

Somerset Maugham, L’envoûté, Ed. 10/18, 1996, p.24.

Laisser un commentaire