Journée psychanalytique de l’APAOR – 26 juin 2021

JOURNÉE DE L’ACADÉMIE PSYCHANALYTIQUE AUTOUR DE L’ŒUVRE DE RACAMIER

LE SAMEDI 26 JUIN 2021

à

L’INSTITUT PROTESTANT DE THÉOLOGIE DE PARIS

83 Boulevard Arago, 75014 Paris

LA CLINIQUE DU TRAUMATIQUE ET LES PSYCHOSES

UNE PERSPECTIVE NOUVELLE

ARGUMENTAIRE

L’APAOR (autourderacamier.com) souligne l’extrême importance de clairement différencier la clinique du désir de la clinique du traumatique.

LA CLINIQUE DU DÉSIR est caractérisée par le fantasme, le refoulement, l’ambiguïté, l’ambivalence et le conflit intra-psychique. C’est la clinique de la névrose.

LA CLINIQUE DU TRAUMATIQUE s’est énormément enrichie depuis les travaux de Racamier et de ses successeurs. Elle fournit un éclairage nouveau sur toutes les pathologies narcissiques graves : psychoses, perversions, addiction et somatoses. Des notions innovantes comme l’incestualité, l’autodésengendrement/autoengendrement ou la paradoxalité incestuelle ont pu être créées ; elles ont aussi permis un regard nouveau sur les effets de la perversion narcissique transgénérationnelle et ses injections projectives massives. Contrairement aux champs névrotiques, nous nous trouvons ici dans un registre fait d’agissements continus transsubjectifs, de mises en scène agies, répétées compulsivement sans mentalisation.

En quoi la clinique de la paradoxalité ainsi que celle de l’incestualité ou l’antœdipe viennent-elles bouleverser notre approche du traumatique ?

La notion d’objet paradoxal caractérise une nouvelle catégorie d’objet dont la fonction est prépondérante dans la clinique du traumatique. Mieux, la relation d’objet narcissique paradoxal traumatique pourrait bien être la clé de voûte de la compréhension et de la démarche clinique de ces pathologies narcissiques graves. Dans ce sens, des concepts nouveaux comme celui de père-non-père ou de parents-non-parents seront discutés

En outre, les notions de traumatismes permanents ou de mise en scène traumatique agie ne permettraient-elles pas une vision beaucoup plus dynamique et réaliste du traumatisme en mettant en évidence une constellation familiale pathologique perverse ou psychotique, naguère comme aujourd’hui ?

Au cours de ce colloque, une large place sera donnée à la clinique de la psychose, espace de prédilection des premières recherches de Racamier que nous continuons à explorer depuis de longues années dans nos travaux de Thérapie Psychanalytique Familiale et Conjugale.

La discussion collective occupera une grande partie de la Journée.

Celle-ci sera suivie par deux autres Journées psychanalytiques : l’une sur LA CLINIQUE TRAUMATIQUE ET LES PERVERSIONS, l’autre sur LA CLINIQUE TRAUMATIQUE ET LES SOMATOSES.

Vous pouvez télécharger le programme complet en cliquant ici.

Vous pouvez aussi vous inscrire directement frâce au formulaire ci-dessous :

Laisser un commentaire