Leskow : « paix et ordre « …

« Il était écrit en cet endroit que saint Tykhon avait prié la Mère de Dieu d’accorder une longue paix à la terre. Et saint Paul apôtre lui avait révélé d’une voix claire à quel signe on reconnaîtrait que la paix serait près de prendre fin. Et voici ses paroles : Quand les hommes parleront tous de paix et d’ordre, le moment sera proche où la destruction fondra sur eux. »

Nikolai Leskow, Le voyageur enchanté, cité in Max Picard, L’homme du Néant, Editions de la Baconnière, Neuchâtel, 1946 (trad. 1963)

Laisser un commentaire