Sabato: transcendance de l’homme

« Depuis qu’ils sont apparus sur terre, les hommes ont cru en une puissance suprême. Il n’est pas de culture qui n’ait eu ses dieux. L’athéisme est une nouveauté des temps modernes. (…) Si l’on en doute, il suffit de relire Homère ou de se souvenir des mythes précolombiens. Les hommes croyaient être les fils de Dieu, et celui qui se sent appartenir à une telle lignée peut bien être serf, esclave, mais il ne sera jamais un simple engrenage. Quelles que soient ses conditions de vie, nul ne pourra le priver de son sentiment d’appartenir à une histoire sacrée ; sa vie sera toujours placée sous le regard des dieux. »

  1. Sabato, La Résistance, Ed. du Seuil, Paris, p. 51.

Laisser un commentaire

Fermer le menu