Nodet : la normalité, une déviance ?

« On pourrait en effet envisager un univers de paranoïaques, de pervers ou de débiles. Ce que nous croyons modestement être la santé, l’équilibre, la normalité, serait alors un phénomène déviant ».

 

 

Charles Henri Nodet, La sexualité en mutation et la psychanalyse, in Psychanalyse et expérience humaine, Paris, Ed. du Cerf, 1982, p. 297.

Laisser un commentaire