Archive : journée psychanalytique de l’APAOR à Aix-en-Provence – 9 octobre 2021

L’APAOR est heureuse de vous inviter à sa journée psychanalytique à Aix-en-Provence :

Les engrènements pervers et psychotiques
Couple, famille, institution et société

 
Samedi 9 octobre 2021
 
9h00 – 17h30
 
au CREPS, 62, chemin du Viaduc, Aix-en-Provence
et en visio-conférence
 

Journée organisée par l’Académie psychanalytique autour de l’œuvre de Racamier avec la collaboration de :

  • l’Association pour le Développement de la Thérapie Familiale psyAnalytique : ADTFA : adtfa@nullorange.fr

  • du Groupe Méditerranéen de la Société Psychanalytique de Paris groupemed.com

ARGUMENTAIRE

Que Racamier entend-il par engrènement ?

Ce mot  «désigne moins un fantasme qui serait mis en œuvre qu’un processus étroitement interactif, assorti d’un vécu contraignant d’emprise et consistant dans l’agir quasi direct d’une psyché sur une autre, de par une sorte d’interpénétration active et quasi mécanique des personnes.

L’engrènement peut opérer d’une génération sur l’autre et peut déboucher sur le délire (et, ajoutons-nous, sur toute pathologie narcissique dont la perversion) ; il se passe toujours de relais proprement fantasmatiques… »

L’idée de l’engrènement pervers narcissique, que celui-ci soit d’un individu ou d’un collectif, est incluse dans la définition que Racamier donne de la perversion narcissique, « caractérisée par le besoin, la capacité et le plaisir de se mettre à l’abri des conflits internes et en particulier du deuil, en se faisant valoir au détriment d’un objet manipulé comme un ustensile et un faire-valoir. »

Ici, l’auteur définit la perversion narcissique dans sa version active, sadique et productrice de décervelage.

Qu’en est-il de la version passive, masochique et soumise de la perversion ? Est-elle importatrice ? Quelle est sa vulnérabilité à la séduction narcissique perverse ?

Existe-t-il une opposition, une complémentarité, un engrènement entre ces positions actives et passives ?

Quelles places donnerons-nous à l’envie et au sacrifice primaires ?

Quelle est la toxicité des « noyaux pervers » dans la famille, l’institution, la société ?

Qu’en est-il aussi de l’engrènement psychotique ?

Quelle est la fonction de l’engrènement dans les pathologies narcissiques graves comme l’addiction, les troubles alimentaires et les troubles du comportement ?

Enfin, les engrènements pervers et psychotiques appartiennent-il à la sphère incestueuse et meurtrière, à la clinique du traumatique, à cet espace paradoxal où les objets sont traversés d’excrets ? Racamier souligne l’importance « des interactions inconscientes obligées ».

LA JOURNÉE

8h30-9h : accueil des participants

MATINÉE présidée par Alberto Konicheckis

9h – 9h15 : Ouverture de la Journée par Alberto Konicheckis

9h15 – 10h00 : « L’engrènement pervers conjugal », par Jean-Pierre Caillot

10h00 – 10h30 : Discussion avec Philippe Saeilli et les participants de la Journée

10h30 -11h : Pause

11h -12h15 : « Une adolescente délire dans sa famille » :

La consultation par Graziella Leali, les entretiens familiaux par Anne Meynadier et la thérapie individuelle de l’adolescente par Gwenolé Baudet

12h15 – 12h45: Discussion avec Jeanne Defontaine  et les participants de la Journée

12h45-14h30 : Déjeuner 

APRÈS-MIDI présidé par Philippe Saielli

14h30 -15h15: « Le décervelage, un concept très moderne »  par Maurice Hurni

15h15 -15h45 : Discussion avec Alberto Konicheckis et les participants de la Journée

15h45 – 16h15 : Pause

16h15-17h00 : Le couple « Dress Code » : Une thérapie psychanalytique de couple par Marie Konicheckis et Nicole Taliana

17h00-17h30 : Discussion avec Cristelle Lebon  et les participants de la Journée

17h30 : Clôture de la Journée par le Président de l’APAOR, Jean-Pierre Caillot

 

INSCRIPTION à la JOURNÉE PSYCHANALYTIQUE

– Paiement personnel : 50 €

– Paiement institutionnel : 90€

– Étudiants : 10 € (envoi d’une copie de la carte d’étudiant)

  • par CHÈQUE : à l’ordre de l’APAOR, adressé à Jean-Pierre Caillot :
    3 rue Gabriel Péri, 34200 SETE
  • par VIREMENT : Académie Psychanalytique Autour de l’œuvre de Racamier (APAOR)
    IBAN : FR76 3000 3014 3500 0372 8734 569
    BIC : SOGEFRPP

LES INTERVENANTS

Jean-Pierre Caillot : Psychiatre, Psychanalyste, Membre du Groupe Méditerranéen de la S.P.P., Membre co-fondateur et Président de l’APAOR.

Gwenolé Baudet : Psychologue clinicien – Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent – Secteur 06i03 – Nice.

Jeanne Defontaine : Psychanalyste, Membre titulaire de la S.P.P., Docteur en psychopathologie clinique et psychanalyse, Membre adhérent et Secrétaire scientifique de l’APAOR.

Maurice Hurni : Psychiatre, Psychanalyste, Membre co-fondateur de l’APAOR.

Alberto Konicheckis : Psychologue clinicien, Psychanalyste , Membre du Groupe Méditerranéen de la S.P.P., Professeur émérite de l’Université Paris Descartes.

Marie Konicheckis : Psychologue clinicienne, Psychanalyste, Membre du Groupe Méditerranéen de la S.P.P., Membre de l’ADTFA.

Graziella Leali : Psychiatre, Chef de Service – Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent – Secteur 06i03 – Nice. 

Cristelle Lebon : Docteure en psychologie clinique et psychopathologie, Thérapeute familiale psychanalytique, Chargée d’enseignement à Lyon 2.

Anne Meynadier : Psychiatre – Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent – Secteur 06i03 – Nice

Philippe Saielli : Psychanalyste, membre de la SPP, Secrétaire général du Groupe Nord de la SPP, Maître de conférence à l’Université Polytechnique des Hauts de France, Secrétaire général de l’APAOR.

Nicole Taliana : Cadre de santé en secteur psychiatrique, Thérapeute familiale psychanalytique ADTFA, SFTFP.

LIBRAIRIE GOULARD

37, Cours Mirabeau – Aix-en-Provence

Bibliographie

Caillot J-P : 2015 – Le meurtriel, l’incestuel et le traumatique, Dunod, Paris,

Defontaine J. :

2007 –L’empreinte familiale, L’Harmattan, Paris.

2019 – Dérives perverses du couple et blessures d’enfance, L’Harmattan, Paris.

Hurni M. et Stoll G. :

1996 – La haine de l’amour, L’Harmattan, Paris.

2002 – Saccages psychiques au quotidien, L’Harmattan, Paris.

2013 – Le mystère Freud, L’Harmattan, Paris.

Konicheckis A. : 2008 – De génération en génération : la subjectivation et les liens précoces, PUF, Paris.

Konicheckis A. et Forest J. : 1999 – Narration et psychanalyse. Psychopathologie du récit, L’Harmattan, Paris.

Konicheckis A., Korff-Sauss S. : 2015 – Le mouvement entre psychopathologie et créativité », In Press, Paris.

Mellier D., Ciccone A., Konicheckis A. : 2012 – La vie psychique du bébé, Dunod, Paris.

Racamier P-C. :

1979 – De psychanalyse en psychiatrie, Paris, Payot.

1980 – Les schizophrènes, Paris, Payot.

1992 – Le génie des origines, Paris, Payot.

1993 – Cortège conceptuel, Paris, Apsygée.

1995 – L’inceste et l’incestuel, Paris, Dunod.

Revue Groupal

Vocabulaire de psychanalyse groupale et familiale (sous la Direction de J.-P.Caillot, S. Decobert, C. Pigott.

Laisser un commentaire