Racamier: la souffrance

« [La souffrance de mes malades est] un vide qui stérilise alentour, un vide qui centrifuge, qui expulse, qui essaime, se multiplie: un vide empli d’anti-matière psychique, travaillant à ronger, à dilacérer, à stupéfier, travaillant à détruire la vie de la psyché. »

Paul-Claude Racamier dans l’introduction de son livre De Psychanalyse en Psychiatrie.

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu