Besançon: le pervers plaide le faux

« Le pervers plaide le faux avec passion parce que de tout son corps c’est le faux qu’il veut entendre. Il plaide le faux pour savoir le faux ».

Alain Besançon, Histoire et expérience du moi Flammarion, Science, Paris, 1971.

Laisser un commentaire

Fermer le menu