Populisme et paranoia

 

« Auparavant, la masse ne recevait que des ordres. Désormais le pouvoir est obligé de l’émouvoir et de la manipuler pour la convaincre : il s’agit là du mécanisme que nous appelons le populisme. Le pouvoir absolu de l’ancien régime n’avait pas besoin de s’allier à la paranoïa. Le pouvoir moderne, pour sa part, est tenté par le style paranoïaque qui aide à mobiliser la masse ».

Luigi Zoja, Paranoïa ; la folie qui fait l’histoire, Édition Les Belles Lettres, 2018, p. 69.

Laisser un commentaire

Fermer le menu