Popper: la télévision décervelante

« La télévision vit dans le présent ; elle ne respecte pas le passé et montre peu d’intérêt pour le futur. En encourageant les enfants à vivre coupés du passé et de l’avenir, la télévision a une influence désastreuse. L’une des fonctions premières de l’éducation, à la maison comme à l’école, est de montrer combien le passé et l’avenir sont liés, comment le présent découle des événements passés, et comment l’avenir se rattache à l’un et à l’autre. »

Karl Popper & John Condry, La télévision : un danger pour la démocratie, Ed. Anatolia, 1994, p. 56.

Laisser un commentaire

Fermer le menu