Voltaire : passions de faire du mal ou de la vérité

« J’ai nécessairement la passion d’écrire ceci : et toi, tu as la passion de me condamner : nous sommes tous deux également sots, également les jouets de la destinée. Ta nature est de faire du mal, la mienne est d’aimer la vérité, et de la publier malgré toi. »

 

Voltaire, Dictionnaire Philosophique, Classiques Garnier, p. 166.

Laisser un commentaire