Chasseguet-Smirgel : attaque de l’origine

« En fait, la dé-différenciation entre les parties du corps, entre les sexes, la tentative de faire disparaître la catégorie “parents” et la temporalité même relèvent, en dernière analyse, du désir de se débarrasser de l’idée même d’origine. Cette attaque dépasse, et de loin, le domaine du “familialisme”. Elle atteint les champs les plus divers : l’enseignement, l’information, la pensée en général. S’il n’y a pas d’origine, il n’y a pas de mise en perspective, d’“histoire”, de cause et d’effet ».

Janine Chasseguet-Smirgel, Le  corps comme miroir du monde, PUF, 2003, p. 74.

Laisser un commentaire