Sabato: l’essentiel des choses

« Tandis que j’écrivais, je me suis interrompu un moment pour palper une sculpture rustique que m’ont offerte les Indiens Tobas, et qui, en un éclair, m’a rappelé une exposition « virtuelle » que l’on m’a montrée hier, sur un ordinateur, et qui, je dois l’avouer, m’a semblé être une opération de sorcellerie. Parce que, plus nous communiquons de façon abstraite, plus nous nous éloignons de l’essentiel des choses, et plus une indifférence métaphysique prend possession de nous, tandis que des entités privées de sang et de nom accaparent le pouvoir. L’homme est en train de perdre tragiquement les possibilités de dialogue avec l’autre et celles de connaître le monde qui l’entoure, puisque c’est là que se produisent les rencontres, les possibilités d’aimer, les gestes suprêmes de la vie. »

Ernesto Sabato, La Résistance, seuil, Paris, 2002, p.14.

Laisser un commentaire

Fermer le menu